Les bases et les techniques

Les bases et les techniques

Les bases de la Technique Alexander:
prendre davantage conscience de soi.

Attention et conscience élargies. La Technique Alexander s’est aujourd’hui imposée aussi bien comme une forme de thérapie efficace que comme un travail prophylactique. Il s’agit d’une méthode qui prend en compte l’être humain dans son ensemble, dans ses dimensions physiques, psychiques, spirituelles et sociales et qui soutient sa capacité d’apprentissage. Les clients et les clientes parviennent à identifier leurs schémas d’habitudes. On leur apprend à se défaire des habitudes néfastes pour la santé et à mettre en place des comportements constructifs. Il est fait appel dès le début à leurs propres compétences et à leur responsabilité. Les clients et les clientes prennent une part active à l’élaboration du processus thérapeutique.

Ce que je pense, fait ce que je suis. La Technique Alexander part du principe qu’il existe une étroite relation entre les schémas de pensée, de comportement et de mouvement. Grâce à une prise de conscience de soi dirigée, on parvient à reconnaître ces schémas et à les influer. La Technique Alexander se compose de processus d’apprentissage qui débutent par des séances de thérapie, puis sont intégrés naturellement peu à peu dans la vie quotidienne.

Trouver son équilibre. L’organisme humain est naturellement en mesure d’assurer sa coordination en dépensant la juste quantité d’énergie. Mais nous nous habituons fréquemment à des schémas de comportement qui consomment inutilement beaucoup d’énergie. Nos muscles doivent notamment fournir souvent un travail supplémentaire pour corriger nos mauvaises postures. Conséquences : des contractures douloureuses, des muscles raidis et des crampes. La Technique Alexander aide en permanence le corps, le mental et l’esprit à retrouver leur équilibre.

Interactions dynamiques. La Technique Alexander attache une grande importance aux interactions dynamiques entre la tête, le cou et le torse. Car pour pouvoir contrôler aisément et librement l’enchaînement de nos mouvements, il faut que la tête, le cou et le torse soient bien en équilibre. C’est pourquoi la Technique Alexander considère le contrôle primaire comme une force autorégulatrice.

En accord avec la force de la pesanteur. Notre système musculaire est conçu de manière à résister à la force de la pesanteur sans dépenser trop d’énergie. Il fait cela automatiquement – sans que nous ayons à intervenir –, pour autant que la tête, le cou et le torse soient toujours bien en équilibre. Mais si un déséquilibre apparaît suite à de mauvaises habitudes de comportement, ces mécanismes naturels sont perturbés et travaillent contre la force de la pesanteur au lieu de l’utiliser.

Observer et expérimenter. La Technique Alexander utilise les outils spécifiques à la méthode, le contact manuel et le mouvement combinés avec des instructions et un dialogue. L’observation et l’expérimentation avec le thérapeute sont essentielles. On peut ainsi percevoir la puissance du contrôle primaire. Le contact manuel et le guidage du thérapeute permettent d’expérimenter l’effet d’une approche consciente de soi. Grâce à l’application des principes de la Technique Alexander il est possible de gérer son quotidien avec nettement moins de tensions.

La Technique Alexander dans la vie quotidienne:
une autre qualité de vie.

Maîtriser le stress et les tensions musculaires. Dans notre vie quotidienne soumise au stress, notre corps n’a souvent guère l’occasion de s’exprimer : il est seulement condamné à souffrir et à endurer. Cela se traduit par des contractures, des douleurs et des dérangements psychiques. C’est là qu’intervient la Technique Alexander, qui replace au centre la perception consciente de soi. Si l’on prend exactement conscience de soi et de son corps, on est alors en mesure de découvrir ce qui ne nous fait pas de bien et de créer les conditions qui favorisent les changements bénéfiques, propres à dénouer les contractures musculaires et à apaiser les douleurs.

Prendre conscience de ses mauvaises habitudes. Nous nous accommodons souvent d’habitudes qui menacent notre santé. Elles se sont incrustées dans notre quotidien, si bien que nous les considérons comme normales. Souvent nous ne remarquons même plus que notre vie serait bien meilleure sans ces habitudes. La Technique Alexander nous rend plus sensibles à ce qui nous fait du bien et à ce qui est bon. Elle améliore notre perception sensorielle et contribue ainsi à l’harmonie entre le corps, le mental et l’esprit.

Plus d’attention, plus de calme. La Technique Alexander n’apporte pas seulement une aide spécifique en cas de douleurs, de contractures, de stress et de manque de concentration, mais elle aide aussi à porter plus d’attention à soi-même. Elle accroît la qualité de vie de manière ciblée et durable.

La Technique Alexander en cas de douleurs et de troubles divers :
Renforcer ses compétences pour faciliter la guérison.

En cas de troubles fonctionnels de l’appareil locomoteur. La Technique Alexander est une thérapie complémentaire efficace en cas de douleurs et de tensions touchant la totalité de l’appareil locomoteur. Les maux de tête, les douleurs à la nuque, aux épaules et au dos, dans les articulations, les jambes, les pieds, les bras, les mains, etc. diminuent durablement ou peuvent tout au moins être soulagés efficacement. Grâce à une perception de soi ciblée et à l’application des principes de la Technique Alexander, les clients peuvent par eux-mêmes retrouver des comportements source d’équilibre et de force physiques et mentales.

En cas de troubles psychosomatiques. Partant d’une approche holistique, la Technique Alexander est aussi en mesure d’apporter une amélioration de la qualité de vie quand l’origine des troubles est de nature psychosomatique. Elle peut notamment être utilisée avec succès en cas de symptômes de divers types, fatigue chronique, épuisement, hyperactivité, bégaiement, vertiges, problèmes circulatoires et digestifs, séquelles d’un traumatisme, troubles du sommeil et du comportement alimentaire, etc..

En cas de problèmes respiratoires et vocaux. L’utilisation de la Technique Alexander permet de résoudre les problèmes vocaux de type fonctionnel. Elle aide à améliorer la sonorité de la voix, à accroître le registre de la voix et à utiliser sa voix avec plus de souplesse. Grâce à des travaux pratiques, à des entretiens et à l’examen de sa propre situation, on arrive à comprendre et à optimiser l’équilibre entre le corps et la voix.

En cas de séquelles de maladie et d’accident. La Technique Alexander aide en cas de douleurs rhumatismales comme l’arthrite, l’arthrose, la fibromyalgie, les maladies de la colonne vertébrale. Elle soutient la réhabilitation après une hernie discale, un coup du lapin et une opération des articulations. En cas de maladies comme le syndrome de Parkinson et la sclérose en plaques, on ne peut certes pas obtenir une guérison, mais la Technique Alexander améliore la manière de se mouvoir. Des problèmes secondaires peuvent être soulagés, voire même ne pas survenir.

La Technique Alexander au travail:
être plus performant en faisant moins.

Gérer les situations de stress. Les problèmes de santé au travail les plus fréquemment cités sont les maux de dos, les douleurs musculaires et le stress (selon une étude du SECO). La Technique Alexander est justement idéale à cet égard. Grâce à une perception de soi ciblée et à l’application des principes de la Technique Alexander on arrive à gérer les situations de stress en restant plus calme et plus détendu. On parvient notamment à éliminer les contractures occasionnées par le travail à l’écran.

Santé et atmosphère de travail. Recourir à la Technique Alexander est rentable pour l’entreprise. Des collaborateurs en bonne santé sont plus motivés, plus productifs, moins sujets au stress et mieux à même de faire face aux problèmes. A cela viennent s’ajouter d’autres facteurs : climat de travail stimulant, meilleure capacité d’innovation et plus grande loyauté des collaborateurs, sans oublier un gain d’image pour l’entreprise. Une diminution de l’absentéisme, une rotation du personnel plus faible engendrant moins de coûts de recherche de nouveaux collaborateurs et de personnel auxiliaire génèrent des bénéfices. La Technique Alexander peut aussi donner de précieuses impulsions au management.

La Technique Alexander dans le sport:
prévention et augmentation des performances.

Avantage concurrentiel pour les sportifs de haut niveau. Dans le sport de haut niveau, les possibilités offertes par la Technique Alexander sont utilisées de manière ciblée pour se préparer psychiquement et physiquement aux entraînements et aux compétitions. Les sportifs de haut niveau utilisent la Technique Alexander pour acquérir des avantages concurrentiels ciblés et se prémunir contre les blessures ainsi que les signes d’«usure».

Utile pour le sport amateur. La Technique Alexander aide aussi les personnes qui font du sport durant leurs loisirs ou des compétitions en amateur à préserver leur santé durablement et à accroître sensiblement leurs performances. Un entraînement ciblé permet d’utiliser correctement sa force corporelle, de  ménager son appareil locomoteur et d’améliorer fortement sa coordination. C’est votre condition physique personnelle qui est le point de départ de tous les exercices.

La performance, c’est dans la tête. Grâce à l’approche holistique de la Technique Alexander, la performance physique comme la performance mentale sont accrues. La Technique Alexander ne considère pas le corps comme une «machine» dont on peut mécaniquement optimiser les performances: pour elle, il s’agit davantage de créer les conditions mentales propices à la performance grâce à une perception de soi ciblée.

La Technique Alexander dans les domaines de la danse, du théâtre et de la musique:
une base pour faire une carrière d’artiste et avoir du succès.

Améliorer et perfectionner. De nombreux artistes utilisent de manière ciblée les possibilités de la Technique Alexander pour optimiser leur talent et faire en sorte qu’une bonne base corporelle et psychique sous-tende leur carrière. La Technique Alexander rend sensible à la perception du corps et éveille l’intelligence corporelle. Son but: améliorer et perfectionner l’habileté, l’harmonie des mouvements, la concentration et la capacité d’expression. L’accent n’est pas seulement mis sur les aspects moteurs et musculaires, mais aussi sur l’efficience de la mémoire et de l’idéation, ainsi que sur le fonctionnement optimal de leurs interactions. Les possibilités de la Technique Alexander peuvent être utilisées de manière aussi bien prophylactique que thérapeutique. 

Pour les danseuses et les danseurs. La Technique Alexander permet d’utiliser de manière optimale la force corporelle, de préserver l’appareil locomoteur et d’améliorer fortement la coordination. Les performances gagnent également en précision, en force d’expression et en beauté. Utilisée de manière ciblée, la Technique Alexander permet en outre d’améliorer les processus de régénération. Dans le domaine de la créativité également, elle se révèle être une méthode éprouvée pour briser les schémas de pensée et d’action qui se sont installés et chercher d’autres voies.   

Pour les actrices et les acteurs. La Technique Alexander apprend à mieux gérer sa nervosité et le trac. Elle améliore la capacité de concentration, la présence scénique et la performance artistique elle-même. En même temps, elle aide à se régénérer après une représentation épuisante, en particulier au niveau des organes vocaux. 

Pour les musiciennes et les musiciens. Une bonne coordination des mouvements permet d’accroître la précision, la force d’expression et la beauté de l’interprétation. Utilisée de manière ciblée, la Technique Alexander est en mesure d’accroître les processus de régénération (par ex. des cordes vocales). Elle aide également à améliorer la présence  scénique et donc l’impact sur le public. Dans le domaine de la créativité également, la Technique Alexander se révèle être une méthode éprouvée pour briser les schémas de pensée et d’action qui se sont installés et chercher d’autres voies.